Passer au contenu

Changement de transport : FAQ pour les partenaires communautaires

Qu’est ce qu' Changement de transport?

Lors de conversations à travers le Canada au cours de la première phase du Green Resilience Project, nous avons entendu à maintes reprises que les besoins en matière de transport ne sont pas satisfaits de manière équitable, s’ils le sont. Les conséquences peuvent aller de l’isolement, des difficultés financières ou une perte importante de temps personnel à l’incapacité de continuer à vivre dans une communauté ou un endroit particulier. Nous avons également entendu dire que les transports peuvent être repensés pour être plus abordables et accessibles et produire moins d’émissions.

Changement de transport est une série de conversations communautaires axées sur la façon dont les besoins de transport des collectivités sont satisfaits, ce qui manque, ce qui pourrait être amélioré et comment ces besoins interagissent avec la transition vers les véhicules électriques ou les solutions de mobilité électrique, comme les vélos électriques.

Changement de transport est un projet de l' Green Resilience Project, géré par Energy Mix Productions. Nous avons établi des partenariats avec des individus et des organisations qui ont organisé des conversations axées sur l'avenir des transports dans leur communauté. Vous pouvez définir la « communauté » par la géographie, ou il peut s'agir d'une communauté de personnes liées par la culture, la santé, la situation économique, les moyens de subsistance, l'identité, la foi ou d'autres facteurs.

Un contexte de fond supplémentaire pour ce projet est disponible ici.

Qui anime cette conversation ?

Ce projet se concentre principalement (mais pas exclusivement) sur les provinces et territoires du Nord, le Canada atlantique et les provinces des Prairies, et vise à impliquer les personnes appartenant à des groupes de population qui peuvent rencontrer des lacunes en matière de transport ou des problèmes d'accès, des obstacles à la participation à la transition vers les véhicules électriques. , ou peuvent être dans une position unique pour bénéficier d'une transition vers des solutions de véhicules électriques ou de micro-mobilité. Les partenaires du projet organisant les conversations n'avaient pas besoin d'avoir des connaissances particulières sur la transition vers les véhicules électriques ni d'être enthousiastes à son sujet.

L'approche du GRP pour ce projet commence par la compréhension que les populations locales connaissent mieux leurs communautés, de sorte qu'un partenaire communautaire local pourrait concevoir l'expérience du projet.

Quels types de soutien le Green Resilience Project fournir?

Le GRP a offert aux partenaires du projet un financement de 3,000 9 $ pour compenser le coût de l'organisation d'une conversation (cela pourrait inclure le temps du personnel, les allocations des participants, les locations, etc.). Des fonds supplémentaires étaient disponibles pour couvrir des dépenses logistiques spécifiques. Nos ressources ont soutenu 12 partenaires organisant XNUMX événements à travers le Canada. Nous avons partagé le matériel disponible pour aider à organiser la session, y compris un script personnalisable, mais l'utilisation de notre matériel était facultative.

Qu'en retire Energy Mix Productions / Green Resilience ?

Nous avons lancé ce projet parce que la phase initiale du Green Resilience Project a mis en lumière les lacunes et les réalités inéquitables du transport, ainsi que les impacts de grande envergure qui en résultent pour les membres de la communauté. Et parce que nous savons que les personnes les plus susceptibles d'être touchées par le changement climatique sont souvent les moins aptes à participer aux solutions climatiques en raison d'obstacles systémiques. Avec la transition vers les véhicules électriques à nos portes et largement soutenue par le gouvernement et l'industrie, les membres de la communauté doivent avoir la possibilité de discuter de leurs besoins uniques et de la manière d'assurer une voie à suivre juste et équitable pour tous.

Nous compilerons ce qui a été entendu lors des conversations à travers le pays et partagerons les résultats avec les dirigeants communautaires, les intervenants de l'industrie, le gouvernement et les décideurs politiques. Idéalement, les discussions générées par les conversations communautaires seront utiles et informatives au sein de ces communautés et au-delà. Notre objectif est de contribuer à faire avancer les solutions climatiques et les politiques communautaires qui donnent la priorité à la justice sociale.

Qui assiste à cette conversation ?

Quiconque utilise les transports pour se rendre d'un point A à un point B, qu'il s'agisse de véhicules personnels, de transports en commun, de marche, de vélo ou d'autres moyens, peut participer activement à cette conversation. Une connaissance particulière des transports ou un intérêt personnel pour les véhicules électriques n’étaient pas nécessaires. Pour beaucoup d’entre nous, les finances du ménage ou les obstacles logistiques rendent la possession d’un véhicule électrique et/ou d’un véhicule personnel hors de portée. Pour d'autres, les transports publics existants ne correspondent pas à nos capacités, à notre mode de vie ou à notre emploi du temps quotidien. Les communautés peuvent avoir des besoins uniques en fonction de leur situation géographique, de leurs pratiques culturelles, de leurs moyens de subsistance ou de leur statut socio-économique. Ce sont ces types de réalités quotidiennes qui contribueront à créer une conversation dynamique et à façonner les idées et les questions à discuter.

Quelle est la chronologie de ces conversations ?

Des conversations communautaires ont eu lieu entre novembre 2023 et février 2024. Des rapports de synthèse partageant ce qui a été entendu lors de ces conversations seront disponibles en avril 2024.