Passer au contenu

FAQ sur les partenaires GRP

Le Green Resilience Project (GRP) est une opportunité pour les membres de la communauté d’explorer les liens entre le changement climatique, la sécurité du revenu et la résilience communautaire.

La résilience communautaire – comprise ici comme la capacité d’une communauté à relever, à répondre et à se relever de défis majeurs comme ceux provoqués par le changement climatique – est un élément essentiel de tout plan visant à ramener les émissions nettes de gaz à effet de serre à zéro d’ici 2050.

Aujourd’hui, la résilience des communautés au Canada est menacée de différentes manières : par les travailleurs des combustibles fossiles qui s’inquiètent des pertes d’emploi ; aux agriculteurs confrontés à la sécheresse, à des marchés incertains et au dépeuplement local ; aux communautés confrontées à un coût de la vie élevé, à des salaires réduits, à des systèmes sociaux défaillants, à la pauvreté, au racisme systémique, aux vagues de chaleur, aux incendies de forêt, aux inondations et bien plus encore.

Ce projet est motivé par la compréhension du fait que nous avons besoin d’une politique et d’une action audacieuses à l’intersection entre le changement climatique et l’insécurité des revenus, et que nous avons besoin d’une adhésion à tous. Le Green Resilience Project les conversations communautaires ou les séances de planification d’action sont une étape pour trouver un terrain d’entente qui nous y mènera.

Comment le Green Resilience Project marche ?

Les partenaires locaux partout au Canada conçoivent et organisent leurs propres conversations pour discuter de la manière dont les conditions économiques et les impacts du changement climatique affectent leurs communautés, de la manière dont ces problèmes sont liés les uns aux autres et à d'autres enjeux – du logement à la sécurité alimentaire en passant par l'oppression systémique et la santé mentale – et ce qui peut être fait au niveau local ou national pour résoudre ensemble ces problèmes. Certains groupes participent à des séances de planification d’action pour faire avancer leurs plans.

L'équipe GRP fournit du financement et du soutien aux partenaires locaux qui organisent des conversations ou des séances de planification d'action. Les partenaires sont encouragés à façonner l'expérience du projet, du contenu au format, afin de garantir que le projet répond à leurs propres besoins, gagne du terrain sur les efforts locaux et reflète les besoins de leur communauté.

Qui peut participer en tant que partenaire ?

Le GRP s'associe à des organisations ou des individus travaillant sur diverses problématiques. Les anciens partenaires comprenaient des organisations environnementales, des organisations de lutte contre la pauvreté, un travailleur de la santé, un chercheur en politiques de santé, des communautés ou des organisations dirigées par des autochtones, des sites pilotes sur le revenu de base, un organisateur culturel, trois organisations axées sur la jeunesse, un groupe de réflexion, un organisme économique communautaire. une organisation de développement et une organisation agricole composée de ses membres.

La considération la plus importante pour participer au Green Resilience Project est qu'une conversation ou une séance de planification d'action sur ces sujets fera avancer le travail de l'hôte pour le bénéfice de la communauté.

Comme nous l'avons appris lors de notre première Green Resilience Project Dans les conversations sur le changement climatique et la sécurité du revenu, il existe souvent des liens entre les questions, même s’ils ne sont pas évidents au début de la conversation. Les individus ou les organisations qui ont travaillé pour renforcer leur communauté, que leur objectif soit la justice sociale, la sécurité alimentaire, les soins de santé, la protection de l'environnement, la sécurité du revenu ou dans d'autres domaines, sont encouragés à se renseigner.

Quelle est la différence entre une conversation communautaire et une séance de planification d’action ?

A conversation communautaire c'est juste ça : une conversation. Il s'agit d'une occasion riche en ressources de réunir un large éventail de personnes pour discuter et explorer les liens entre le changement climatique et la sécurité du revenu. De manière générale, la conversation portera sur le changement climatique et les impacts économiques au sein de votre propre communauté. Vous concevrez le format et le contenu exact de votre conversation. Par exemple, votre événement pourrait être une réunion plus formelle avec des présentations ou une série de conversations à table de cuisine.

An séance de planification d'actions est une opportunité dotée de ressources de se mettre au travail sur une solution qui répond aux impacts climatiques et économiques dans votre communauté. Ces séances pourraient inclure, par exemple, la participation d'un expert en la matière, l'organisation d'une séance de planification en personne, la formation et la rémunération des personnes souhaitant rencontrer les décideurs, etc.

Que votre groupe doive organiser une conversation communautaire ou une séance de planification d'action dépend de votre travail actuel et de l'activité qui serait la plus utile pour faire avancer votre travail. Une conversation avec l'équipe GRP peut vous aider à identifier quelle opportunité pourrait être la plus avantageuse pour votre communauté.

Comment ce projet fait-il progresser les solutions au changement climatique, à l’insécurité des revenus et à la résilience des communautés ?

Le GRP repose sur la compréhension que les solutions doivent être éclairées par les personnes qui seront les plus directement touchées. Le GRP commence par comprendre que les membres de la communauté sont les experts de leur propre communauté. Nous travaillons avec un réseau de partenaires communautaires qui sont déjà impliqués dans certains aspects de ces discussions et ont la capacité de poursuivre leur plaidoyer une fois leurs sessions terminées.

In cette vidéo, Will Grant présente quatre niveaux d'action qui peuvent créer un changement :
1 – Actions individuelles (comme le recyclage)
2 – Travailler ou parler à vos amis et à votre famille pour déclencher le changement
3 – Travailler avec la communauté ou les institutions locales pour apporter des changements
4 – Travailler ou plaider en faveur d’un changement économique ou politique, souvent au niveau provincial ou national

Le Green Resilience Project travaille principalement avec des partenaires communautaires qui travaillent ou sont prêts à travailler au niveau trois. Certains partenaires apportent une perspective locale sur les questions les plus susceptibles d'être affectées par les changements politiques de niveau quatre.

Quels types de soutien le Green Resilience Project fournir?

Le GRP offre aux partenaires communautaires un financement de 3,000 XNUMX $ à utiliser selon les besoins, et les membres de notre équipe sont là pour soutenir votre projet. Nous disposons de matériel pour vous aider à animer des conversations (l'utilisation de notre matériel est facultative). Notre personnel travaillera avec vous pour garantir que vous disposez des ressources dont vous avez besoin pour concevoir votre conversation ou votre séance de planification d'action de la manière qui répond le mieux aux besoins de votre communauté.

Quel est le calendrier de ces conversations ou séances de planification d’action ?

Les conversations communautaires ou les séances de planification d'action pour le cycle 2023-2024 doivent être terminées d'ici le 3 juin 2024.

Je suis (ou je pourrais être) intéressé(e) à animer une conversation. Quelle est la prochaine étape ?

Il n’y a pas de processus de candidature formel. Contactez-nous afin que nous puissions déterminer ensemble si cela nous convient à tous les deux. Vous pouvez commencer en envoyant un rapide e-mail à notre chef de projet, Janet Patterfung. Faites-lui savoir brièvement :

-Votre nom (et organisation, le cas échéant)
-Pourquoi souhaitez-vous organiser une conversation ou une séance de planification d'action
-Comment cette opportunité profitera à votre communauté / fera progresser votre travail au sein de la communauté